top of page

Conférence de presse de Macron : Baisse d’impôts prévue pour les classes moyennes en 2025

Le président de la République a annoncé que la baisse d’impôts de deux milliards d’euros qu’il envisage pour les classes moyennes aurait lieu dès 2025



La date se précise, un peu. Lors de sa conférence de presse mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé que la baisse d’impôts de deux milliards d’euros prévue pour les classes moyennes aurait lieu dès 2025, indiquant que « le gouvernement reviendrait sur le détail de la mesure ».


Cette baisse d’impôts supplémentaire est envisagée depuis le printemps 2023, mais son timing exact avait évolué au cours des mois, avec une possibilité qu’elle soit repoussée en fin de quinquennat, ou « dès que possible ».


Le président de la République a évoqué longuement dans ses propos liminaires « tous nos compatriotes qui gagnent déjà trop pour être aidés et pas assez pour bien vivre, la France populaire, la France des classes moyennes, celle qui dit "quand vous proposez quelque chose ce n’est jamais pour moi". Et pourtant, c’est celle qui tient le pays », a-t-il estimé.

Récompenser l’effort du travail


Pour lui, « l’effort et le mérite ne sont pas suffisamment reconnus, et si nous avons déjà beaucoup fait pour que le travail paye mieux que l’inactivité, ce n’est pas assez, il y a une France de l’angle mort ».


Il a souhaité « un travail ardent pour reconnaître cela, pour donner plus de dynamique aux carrières, pour permettre de mieux gagner sa vie par le travail avec l’adaptation de nos dispositifs fiscaux et sociaux, mais aussi avec des négociations dans certaines branches pour que la dynamique salariale soit au rendez-vous des efforts ».


Au passage, il a confirmé que pour les fonctionnaires, « le principal critère d’avancement et de rémunération devra être également le mérite », et une réforme en ce sens « dans les prochaines semaines ». Il a confirmé également qu’il y aurait « une normalisation » dans la protection contre l’inflation, après que la France « a beaucoup protégé face à l’inflation ces dernières années ».


Source: 20minutes

bottom of page