top of page

De moins en moins de lits disponibles dans les établissements de santé mais davantage d'ambulatoire pour les patients, selon la Drees

Ce sont près de 6 800 lits dans les hopitaux et les cliniques et 330 en soins critiques qui ont été perdus en 2022. En même temps, le nombre de patients accueillis en ambulatoire augmente avec 2 600 places supplémentaires.



De moins en moins de lits sont disponibles dans les hôpitaux et les cliniques pour accueillir des patients. Ce constat est fait par la Direction des études et statistiques, la Drees, qui est publié mercredi 19 décembre. En 2022, le nombre de lits disponibles a chuté de 1,8% (après une baisse de 1,4 % en 2021). Une diminution plus importante que ce qu'on observait avant la crise du Covid-19 (-0,9% par an en moyenne).


On compte "un lit" quand le patient est hopistalisé au moins une nuit. En 2022, on a perdu près de 6 800 lits dans les hopitaux et les cliniques et 330 en soins critiques car la pression provoquée par l'épidémie s'est relâchée. Au 31 décembre 2022, les 2 976 établissements de santé en France ont des capacités d’accueil qui se répartissent entre hospitalisation complète (374 000 lits) et partielle (85 000 places).


En même temps que cette baisse du nombre de lits, le nombre de patients accueillis en ambulatoire augmente avec 2 600 places supplémentaires de plus en 2022. Les séances de soins ou la chirurgie ambulatoire ont gagné plus de 17 000 places en dix ans alors que 40 000 lits ont été supprimés durant la même période.


Des chiffres qui s'expliquent à la fois par la volonté de développer l'ambulatoire mais aussi par la conséquence de la pénurie de main-d'oeuvre dans les établissements de santé avec un manque d'infirmiers, d'aide-soignants et de médecins.


Source: franceinfo



bottom of page