top of page

Etats-Unis : si Donald Trump écrase les sondages, le doute s'installe chez certains électeurs au Texas

A une semaine des premières élections pour la primaire du parti républicain, Donald Trump caracole en tête des intentions de votes. Mais certains électeurs se méfient de cette "vague".



À l’approche de la mega-église des Woodlands, une zone très républicaine au nord de Houston au Texas, résonne de la musique. Il ne s'agit toutefois pas d'un concert, contrairement à ce que peut laisser une première impression, mais bien d'une messe. Devant le bâtiment, on croise des familles d’un peu toutes les origines.


À la question, "quel parti va gagner la présidentielle, selon vous ?", un couple de sexagénaires, Lou et Don répondent en cœur : "Trump a prouvé qu’il était capable. Il a le droit à une nouvelle chance". Il y a aussi cet  Américain d’origine roumaine, Lucian, venu avec ses cinq enfants. Son choix ? Trump aussi, "parce que les autres ne sont pas encore prêt. Seul Trump l’est", affirme-t-il, convaincu.


Un républicain à coup sûr


Et puis, il y a Brian, barbe fleurie, crâne rasé et tenue camouflage. Selon lui, quel est le parti qui va gagner ? "Ce sera sûrement un républicain, cette année", avance-t-il.


"Ils poussent pour Trump, mais je ne sais pas si ce sera mon choix. Honnêtement, à chaque élection, vous choisissez le moins pire des candidats."

Brian, un électeur texan

à franceinfo


Non loin de l’église, dans le bar Angry Elephant, en référence à l'animal du parti republicain, Kevin porte un t-shirt anti démocrate. Pour autant, il ne votera plus pour Trump : "Si vous suivez ce qui fait le plus de bruit, est-ce que cela va payer à long terme? Pour moi, c’est encore trop tôt. J’ai envie d’entendre qui a les meilleures politiques pour le peuple américain. Pas juste pour certaines personnes, je veux que tout le monde y gagne".


Kevin attend encore de savoir qui va rester dans la course de Nikki Haley, Ron DeSantis, Vivek Ramaswamy et Chris Christie avant de se décider. L’Iowa vote dans une semaine. Le Texas votera dans deux mois, en mars 2024, lors du "Super Tuesday".


Source: franceinfo

bottom of page