top of page

Guerre en Ukraine : La Géorgie annonce avoir déjoué un complot ukrainien visant à acheminer des explosifs en Russie

Un Ukrainien d’origine géorgienne aurait tenté de faire passer 14 kg de substances explosives en Russie, en passant par la Géorgie


Les autorités géorgiennes ont annoncé lundi avoir déjoué le projet d’un Ukrainien qui voulait acheminer des engins explosifs vers la Russie, en passant par le territoire de la Géorgie. Six dispositifs explosifs auraient été introduits dans le pays, le 19 janvier, depuis Odessa, dans le sud de l’Ukraine, à bord d’un « mini-van appartenant à un Ukrainien », ont indiqué les services de sécurité géorgiens. Ces objets contenaient 14 kg de C-4, une substance explosive.

Trois des engins ont été confisqués à un point frontière entre la Géorgie et la Russie, et trois autres ont été retrouvés à Tbilissi, la capitale. Andreï Charachidzé, Ukrainien d’origine géorgienne, est accusé d’être le cerveau de l’opération. Sept Géorgiens, trois Ukrainiens et deux Arméniens auraient participé au transport sans savoir qu’il s’agissait d’explosifs, ont ajouté les services de sécurité.


La Géorgie, alliée des Russes

En conséquence, les liens entre Tbilissi et Kiev sont de plus en plus tendus. Les relations s’étaient déjà détériorées quand les autorités géorgiennes avaient placé en détention en 2021 Mikhaïl Saakachvili, ancien président pro-occidental de ce pays du Caucase qui détient également la nationalité ukrainienne.


Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en septembre 2022, le gouvernement géorgien est accusé de se rapprocher de la Russie, dont les forces avaient pourtant envahi cette ex-république soviétique du Caucase en 2008.

En septembre 2023, la Géorgie avait accusé un haut responsable ukrainien de préparer un coup d’Etat pour renverser le gouvernement. En juillet, l’Ukraine avait ordonné à l’ambassadeur géorgien de quitter le pays, un an après avoir rappelé son propre représentant en Géorgie.

bottom of page