top of page

Israël : une plainte pour "crimes contre l’humanité" contre le Hamas a été déposée en France

Cette plainte a été déposée au nom d'un "citoyen français vivant en Israël" qui n’a pas donné de signe de vie depuis le début de l'offensive du Hamas contre Israël.


Israël : une plainte pour "crimes contre l’humanité" contre le Hamas a été déposée en France
Israël : une plainte pour "crimes contre l’humanité" contre le Hamas a été déposée en France

Une plainte pour "crimes contre l'humanité" contre le Hamas a été déposée jeudi 12 octobre en France, annonce l'avocat Nathanaël Majster dans un communiqué transmis à franceinfo. "Nous avons déposé aujourd’hui entre les mains du parquet national anti-terroriste (Pnat) une plainte pour crimes contre l'humanité visant les personnes morales Hamas et Brigades Izz-al-Din al-Qassam, ainsi que leurs complices", après les attaques visant Israël.


Cette plainte vise également "toutes personnes physiques en charge de l'exécution de ce qui apparaît aujourd’hui comme une attaque systématique résultant d’une action concertée et planifiée contre des populations civiles".


Cette plainte a été déposée "au nom de Marc Perez, citoyen français vivant en Israël" qui n’a pas donné de signe de vie depuis samedi 7 octobre. Marc Perez a reçu "samedi au petit-matin un appel paniqué de sa fille Maya qui se trouvait au festival de musique Nova près de la frontière avec Gaza".


Cet événement a été visé par un assaut du Hamas. Le père de famille, relate Me Majster, "a décidé de partir à sa recherche et est parvenu à rentrer sur les lieux où le drame se déroulait".


"Un plan concerté d’élimination d’une population civile organisée"


Dans son communiqué, l’avocat souligne qu’à son arrivée, "les lieux n’étaient pas sécurisés et les groupes armés poursuivaient leur œuvre de mort". La fille de Marc Perez, Maya, a réussi à s’enfuir du festival et "est rentrée chez elle". En revanche, poursuit Me Nathanaël Majster, "nous sommes sans nouvelles de Marc Perez alors que son automobile, percée de balles, une chaussure lui appartenant et son téléphone portable ont été retrouvés sur la scène de crime".


Me Majster souhaite que le Parquet national anti-terroriste ouvre une information judiciaire sous la qualification juridique de Crimes contre l’humanité "car nous ne sommes pas en face des exactions d’une armée régulière, mais d’un plan concerté d’élimination d’une population civile organisée avec des soutiens extérieurs par une organisation terroriste en application d'une Charte politique qui vise à l'extermination des Juifs dans la région et au-delà et non pas à la réalisation de but de guerre".


L’avocat poursuit : "Nous attendons également de la justice française que toute la lumière soit faite sur la planification et l'exécution de ces actions et que monsieur Marc Perez soit recherché et ramené sain et sauf dans sa famille".


Source: franceinfo

bottom of page