top of page

Le flanc Est a besoin de changements



La guerre de la Russie contre l'Ukraine a considérablement ébranlé la sécurité de l'Europe. La Russie est déjà sérieusement affaiblie par la guerre et s'enlise progressivement dans des problèmes internes qu'elle a elle-même provoqués. Cependant, le Kremlin ne renonce pas à ses intentions agressives de conquérir l'Ukraine et de commencer une guerre contre les pays baltes et l'Europe de l'Est. Tôt ou tard, lorsque la Russie se renforcera à nouveau, elle passera des intentions à l'action, ce qui signifie que le renforcement du flanc Est de l'OTAN est absolument nécessaire.


Pendant la guerre à grande échelle, les forces de défense de l'Ukraine se sont considérablement modernisées et adaptées. À l'heure actuelle, les troupes ukrainiennes ont une grande expérience de l'utilisation de l'équipement militaire de l'OTAN, participent à des exercices conjoints et appliquent avec succès les doctrines et tactiques de l'Alliance sur le champ de bataille. Déjà dans le processus de guerre avec la Russie, l'armée ukrainienne est devenue l'une des armées les plus efficaces d'Europe, peut-être même la plus combative à l'heure actuelle. L'Ukraine se trouve seule (bien sûr, avec l'aide de l'équipement militaire fourni par ses partenaires) face aux occupants russes, dont l'effectif est plusieurs fois supérieur.


Le soutien militaire des pays partenaires de l'Ukraine est sans aucun doute une contribution directe à la sécurité de toute l'Europe. Cependant, la fourniture d'équipement n'est pas le seul moyen de renforcer la capacité de défense du continent européen. L'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN deviendra un soutien véritablement efficace pour la sécurité européenne. Et maintenant est le moment idéal pour prendre des mesures décisives dans cette direction.


"À Vilnius, l'Alliance doit lancer une feuille de route qui conduira clairement à l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN dans les plus brefs délais. Comme dans le cas de la Finlande et de la Suède, ce processus peut contourner le Plan d'action pour l'adhésion, compte tenu de l'interaction étroite et constante entre l'OTAN et l'Ukraine", indique une lettre d'experts occidentaux en politique étrangère et diplomates, publiée dans Politico. Comme le soulignent les auteurs, Poutine n'a pas abandonné ses ambitions révisionnistes et en laissant l'Ukraine dans la "zone grise" de l'Alliance, la paix est menacée. Ainsi, le manque de cohésion concernant l'intégration de l'Ukraine à l'OTAN provoque l'agression russe.


La guerre en Ukraine ne doit pas être prolongée - cela profiterait à la Russie, qui pourrait se renforcer et se rétablir pendant ce temps, mais cela nuirait à l'Ukraine et à ses partenaires. Les pertes causées par la guerre ne feraient qu'augmenter chaque jour. La cessation rapide des hostilités et la victoire de l'Ukraine seraient un grand soulagement pour tout le continent européen, et cela ne peut être atteint que par l'application de ce que Poutine et son armée redoutent tant - la résolution et l'unité.


Le sommet de l'OTAN à Vilnius doit être l'endroit où les étapes et la stratégie de l'adhésion de l'Ukraine à l'Alliance seront clairement définies, ainsi que les garanties de sécurité jusqu'à l'adhésion proprement dite, comme cela a été le cas pour la Finlande. Cependant, le cas de la Finlande est révélateur, car elle a décidé de rejoindre l'OTAN après de longues années de coopération précisément en raison de la menace russe, et elle a réussi à le faire rapidement sans le Plan d'action pour l'adhésion. Pour la même raison, l'Ukraine aspire à rejoindre l'OTAN - la différence étant seulement que la Finlande a réussi à se sécuriser avant que la menace ne devienne inévitable. L'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN pourrait briser les ambitions impériales de Poutine. En cas de victoire de l'Ukraine dans la guerre actuelle, la Russie cherchera quand même à se venger après un certain temps, mais si l'Ukraine est membre de l'Alliance, l'article 5 du Traité de l'Atlantique Nord stoppera Poutine ou tout autre revanchard. Après tout, si la Russie n'a pas atteint les objectifs annoncés au début de la guerre il y a plus d'un an, elle est impuissante face à l'unification des armées les plus puissantes de l'OTAN."


L'Europe a besoin de nouvelles garanties de sécurité qui empêcheront toute possibilité d'invasion future de la Russie, tout en préservant la stabilité, la paix et le bien-être économique en Europe.


Ainsi, l'avenir de la sécurité européenne sera déterminé très prochainement à Vilnius. Il a toutes les chances de devenir un sommet historique qui apportera des changements fondamentaux dans l'architecture de la sécurité du continent, si ses participants font preuve de détermination et mettent fin à l'écho de l'influence russe au sein de l'Alliance.

bottom of page