top of page

Le Premier ministre Gabriel Attal a détaillé un calendrier de mesures "sans temps mort"

"Il n'y aura aucun temps mort pour l'action" a prévenu le Premier ministre Gabriel Attal qui a affiché son volontarisme et a détaillé, samedi, dans Le Parisien son calendrier et sa feuille de route.

Le Premier ministre Gabriel Attal a affiché son volontarisme et a détaillé, samedi, dans Le Parisien son calendrier et sa feuille de route : "Il n'y aura aucun temps mort pour l'action". Il avait réuni, dans la matinée à Matignon, l'ensemble de son gouvernement, au complet depuis jeudi.


Il a précisé les grandes lignes de sa déclaration de politique générale, comme il l'avait déjà fait sur France 2 jeudi. "Dès ce printemps, nous réglerons plusieurs urgences", puis viendront un "été de progrès sociaux" et un "automne du travail". Confronté à une crise agricole dès sa prise de fonction, il a annoncé qu'il recevra les représentants des agriculteurs, de nouveau, en début de semaine.


Le calendrier avant l'été

Sur le volet économique, Gabriel Attal a promis de "lever un à un les carcans qui brident les Français" et a annoncé qu'un projet de "loi Macron 2" sera présenté avant l'été "pour libérer l'activité économique, la croissance et le développement industriel".

Dès le mois de mars, un "nouveau plan anti-stups" tourné vers les villes moyennes sera annoncé pour lutter contre le trafic de drogue, qui fait également partie des priorités du Premier ministre. Il prévoit aussi, pour le printemps, "des mesures sur la justice des mineurs (afin) d'adapter nos sanctions aux plus jeunes", en réponse aux émeutes de l'été dernier.

Toujours avant l'été, une autre mesure est annoncée, la modification de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), qui fixe des quotas de logements sociaux dans certaines communes.


À la rentrée

Pour la rentrée, le Premier ministre a annoncé un projet de loi "pour l'acte II de la réforme du marché du travail". Il a également promis d'avancer au sujet de la solidarité "à la source" : "à la toute fin de l'été, nous allons expérimenter le préremplissage des formulaires de demande de la prime d'activité et du RSA pour lutter contre la fraude et le non-recours. On le généralisera d'ici à 2025", a-t-il dit.

Gabriel Attal est aussi revenu sur le temps passé sur les écrans, dont le président Emmanuel Macron a fait une priorité, pour annoncer son intention de "travailler avec les plates-formes à un vrai verrou numérique" afin d'empêcher les mineurs de moins de 13 ans d'accéder aux réseaux sociaux.

Samedi matin, le Premier ministre avait réuni son gouvernement pour un séminaire de deux heures et demie avec la quasi-totalité de ses 34 ministres, seul manquant le ministre des Armées, Sébastien Lecornu.

bottom of page