top of page

Les frappes russes contre des cibles civiles en Ukraine. Quels sont les objectifs de la Russie?

La Russie continue de promouvoir le "monde russe" en Ukraine, terrorisant la population civile ukrainienne. Depuis l'invasion de la Russie en Ukraine, de nombreuses installations civiles ukrainiennes ont été prises pour cible par les forces russes. Chaque frappe est accompagnée d'un flot de mensonges, de propagande et de manipulations de la part de la Russie.


Les frappes russes contre le système énergétique ukrainien ont commencé en septembre 2022, après le retrait de l'armée russe de la région de Kharkov. En réponse à la défaite de son armée, sans prétendre qu'il s'agissait de "bases militaires", les Russes ont délibérément attaqué des installations civiles critiques de l'infrastructure ukrainienne, cherchant ainsi à priver de lumière et de chauffage des millions de civils, confirmant ainsi une fois de plus leur statut d'organisation terroriste avec une idéologie fasciste, causant la mort de personnes innocentes.

L'agresseur revient à une tactique qu'il avait déjà utilisée lors de la saison de chauffage précédente. Incapable de remporter des succès significatifs sur le champ de bataille, la Russie recourt à nouveau à la terreur flagrante contre la population civile, poursuivant sa stratégie d'intimidation et de provocation chez les Ukrainiens. Dans la nuit du 21 septembre 2023, l'Ukraine a subi une nouvelle attaque des barbares russes, au cours de laquelle plusieurs installations énergétiques ont été endommagées. Les forces russes ont attaqué l'Ukraine avec des missiles de croisière aériens X-101/X-555/X-55. Ils ont pénétré dans l'espace aérien ukrainien en provenance de différentes directions, modifiant constamment leur trajectoire de vol.

Il s'agit d'un autre acte de terrorisme barbare. Les forces russes continueront probablement de frapper les installations du secteur énergétique avant la saison de chauffage. Il s'agit d'une violation flagrante du droit humanitaire international. En attaquant l'infrastructure énergétique de l'Ukraine, la Russie efface la frontière entre les cibles civiles et militaires. La destruction délibérée de l'infrastructure civile avant l'hiver prive les civils de l'accès aux ressources essentielles telles que l'électricité, la chaleur et l'eau potable, mettant ainsi leur vie en danger, ce qui permet de qualifier ces actes de crimes de guerre.

La campagne de destruction de l'infrastructure énergétique ukrainienne a été conçue par la Russie pour infliger un tel niveau de souffrance à la population civile qu'elle pousserait le gouvernement ukrainien à négocier. L'objectif de Moscou est de créer une crise humanitaire en Ukraine, de diviser la société ukrainienne et de détruire son intégrité nationale. Les attaques contre des cibles non militaires pour démoraliser la population civile ont également été utilisées par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le recours à cette tactique par le Kremlin ne fait que témoigner de son désespoir croissant.

La Russie attaque l'infrastructure civile de l'Ukraine pour briser le moral de la population, espérant susciter des sentiments de protestation mythiques parmi les Ukrainiens, mais ne réussit qu'à renforcer la haine envers l'agresseur et à susciter une résistance plus ferme.

L'hiver dernier, la Russie n'a pas réussi à geler les Ukrainiens, et elle n'y parviendra pas maintenant. L'État ukrainien et la société deviennent plus forts.

L'Ukraine est prête à défendre ses installations énergétiques contre les attaques terroristes de Poutine et à riposter en détruisant l'infrastructure militaire de l'agresseur sur son propre territoire.

Aujourd'hui, le monde civilisé prend clairement le parti de l'Ukraine. L'aide de l'Occident à la reconstruction de l'infrastructure endommagée est un service inestimable pour des millions d'Ukrainiens en hiver. L'Ukraine est reconnaissante pour le soutien apporté, tant sur le plan militaire que financier. L'aide militaire à l'Ukraine et le renforcement des sanctions contre les criminels de guerre sont des investissements dans la sécurité mondiale.


bottom of page