top of page

Paris 2024 : quatre questions sur la hausse du prix des transports pendant les JO

Le prix du ticket de métro va quasiment doubler et le forfait hebdomadaire passera à 70 euros entre le 20 juillet et le 8 septembre 2024. Les abonnés mensuels et annuels ne sont pas concernés.


Paris 2024 : quatre questions sur la hausse du prix des transports pendant les JO
Paris 2024 : quatre questions sur la hausse du prix des transports pendant les JO

Se déplacer en Ile-de-France pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris va coûter plus cher que d'habitude. Ile-de-France Mobilités, l'autorité de régulation des transports franciliens, a présenté lundi 27 novembre sa gamme tarifaire pour cette période exceptionnelle. Du 20 juillet au 8 septembre 2024, le prix du ticket de métro unitaire va presque doubler. Le forfait hebdomadaire, lui, va être plus que multiplié par deux. Franceinfo revient en détail sur cette annonce.


1 Quels sont les titres concernés ?


Du 20 juillet au 8 septembre 2024, le ticket de métro à l'unité passera à 4 euros, contre 2,10 euros actuellement. Le carnet de 10 tickets s'élèvera à 32 euros, contre 16,90 euros actuellement. Le forfait illimité à la journée passera à 16 euros, contre 8,45 euros actuellement. Le tarif sera dégressif selon la durée : 30 euros pour deux jours, 42 euros pour trois jours, et jusqu'à 10 euros la journée pour sept jours. Soit 70 euros la semaine contre 30 euros actuellement.


Dans le détail, ce n'est pas exactement le forfait illimité qui est concerné. Selon Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-France et dirigeante d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), il s'agit d'une nouvelle formule, "un nouveau passe, le Passe Paris 2024, qui permettra aux visiteurs de se déplacer dans toute l'Ile-de-France". Ce nouveau forfait permettra aux voyageurs d'accéder à la totalité du réseau francilien, aéroports et Orlyval compris.


2 Le prix du passe Navigo va-t-il augmenter ?


Non. Les détenteurs d'un passe Navigo mensuel ou annuel ne sont pas concernés par ces nouveaux tarifs liés à l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques à Paris.


3 Existe-t-il une astuce pour éviter cette hausse ?


Il va falloir prendre ses précautions pour ne pas payer le prix fort pendant les JO. Afin de ne pas débourser 4 euros pour un ticket de métro unitaire, il faudra ainsi charger des tickets sur une carte Navigo Easy avant le 20 juillet. Lorsque cette date sera passée, seul le forfait Liberté+ permettra de voyager pour 1,73 euro le trajet.


4 Comment cette augmentation est-elle justifiée ?


Cette hausse des tarifs doit permettre de financer l'augmentation de la fréquence des bus, métros et RER pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Durant les deux mois de compétition, l'offre de transport sera 15% supérieure à la normale, soit un surcoût de 200 millions d'euros. Une somme qu'Ile-de-France Mobilités souhaite financer avec cette tarification temporaire. "Il n'est pas question que les Franciliennes et les Franciliens payent ce coût", fait valoir Valérie Pécresse. Pour elle, "16 euros par jour [pour le forfait illimité journalier], c'est le juste prix".


"C'est plutôt juste qu'il y ait des tarifs plus élevés pendant les Jeux olympiques pour les non abonnés et les non résidents, a réagi l'association d'usagers Plus de trains sur le réseau social X (ex-Twitter). L'offre supplémentaire coûte cher et si ce n'est pas le visiteur qui paie, ce sera l'usager du quotidien ou le contribuable." Toutefois, elle fait part de sa surprise : "La surcharge durera jusqu'au 8 septembre, soit bien au-delà de la cérémonie de clôture du 11 août." Et l'association d'usagers de noter que les Jeux paralympiques accueilleront "bien moins de visiteurs".


Source: franceinfo

bottom of page