top of page

Toute l’info en 2 minutes : Mort de Jacques Delors, problèmes d’argent pour Kiev et Kim va-t-en-guerre

Les politiques de l’UE saluent la mémoire du « bâtisseur » Jacques Delors



L’Union européenne est en deuil. De Paris à Bruxelles, en passant par Berlin, les hommages affluent de tout le continent depuis l’annonce du décès mercredi de Jacques Delors à 98 ans. Ancien ministre de l’Economie sous François Mitterrand (1981-1984), il avait douché les espoirs de la gauche en refusant de se présenter à la présidentielle de 1995 alors qu’il était le grand favori des sondages.


Depuis Bruxelles où il est resté à la tête de la Commission de 1985 à 1995, il a joué les architectes pour façonner les contours de l’Europe contemporaine : mise en place du marché unique, signature des accords de Schengen, Acte unique européen, lancement du programme Erasmus, réforme de la politique agricole commune ou encore mise en chantier de l’Union économique et monétaire qui aboutira à la création de l’euro.


Déblocage de la dernière tranche d’aide disponible de Washington pour Kiev


Kiev voit le spectre des problèmes d’argent se rapprocher. Les Etats-Unis ont en effet annoncé mercredi le déblocage de 250 millions de dollars d’aide militaire pour l’Ukraine, leur dernière tranche disponible sans un nouveau vote au Congrès américain. Les négociations patinent toujours entre parlementaires républicains et démocrates sur la validation de l’enveloppe de 61 milliards réclamée avec insistance par le président Joe Biden et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.


Depuis le début du conflit, le Kremlin mise d’ailleurs sur l’essoufflement de l’aide occidentale, et toute hésitation des alliés de Kiev conforte la Russie dans l’idée que son pari sera gagnant.


Kim Jong-un appelle la Corée du Nord à « accélérer les préparatifs de guerre »


Kim Jong-un accentue ses menaces. Le dirigeant nord-coréen a appelé à « accélérer les préparatifs de guerre » de son pays, y compris son programme d’armement nucléaire, en raison de la « grave situation politique et militaire » causée selon lui par les « manœuvres de confrontation » des Etats-Unis et de leurs alliés, a rapporté ce jeudi l’agence officielle KCNA.


Ces directives ont été annoncées au cours de la réunion plénière du comité central du Parti des travailleurs de Corée du Nord, grand-messe annuelle du parti unique au pouvoir.


Source: 20minutes

bottom of page